Jour 3 : de l’importance de l’anglais médical

anglais médical Assas

International Week, day 3 – The importance of medical English

Pas de semaine internationale sans pratique de l’anglais médical. Pour les professeurs étrangers bien sûr puisque la plupart tiennent leurs cours en anglais, mais aussi pour les étudiants, qu’il s’agisse de ceux de l’IFMK et de l’IFPP de l’École d’Assas comme de la vingtaine d’étudiants étrangers présents ces jours-ci et venus d’Australie, d’Espagne, du Portugal, du Japon, de Suisse et de Finlande.

En kinésithérapie comme en podologie, près de 90 des 121 cours dispensés cette semaine le sont en anglais. D’où l’importance de bien maîtriser l’anglais médical, enseignement auquel l’École d’Assas accorde une grande importance au point d’avoir lancé une formation spécifique – 60h de cours répartis en 8 samedis, de septembre à mars. Ce cours est sous la direction d’Anne Griet Brader, enseignante à l’université de Hanze, aux Pays-Bas.

« La spécificité de la méthode d’Anne, explique Danièle Maille, directrice du site de l’École d’Assas à Saint-Quentin-en-Yvelines, c’est d’être très participative et interactive. Non seulement entre l’enseignant et l’élève mais aussi entre les élèves eux-mêmes, ce qui désinhibe même les plus timides ou les plus hésitants. » L’objectif de cette formation est de permettre à la fois l’accès à la littérature scientifique, toujours plus majoritairement publiée en anglais, mais aussi l’expression orale des élèves, qu’ils soient étudiants ou professionnels diplômés. Et, à en juger par la qualité des échanges au cours de cette semaine internationale, l’apprentissage paie.

Voici le clip de présentation de cette formation, diffusé pour la première fois en exclusivité hier soir, en conclusion de la conférence Cerveau et Rééducation.

>>> Les inscriptions pour l’an prochain sont ouvertes.