Pédicure-Podologue - Fiche métier : rôle, compétences, études - Ecole d'Assas

Qu'est ce qu'un Podologue ?

Le pédicure-podologue est un professionnel de santé qui appartient à la famille des rééducateurs, il veille à la santé de nos pieds, éléments capitaux de notre autonomie.
Les soins qu’il prodigue concernent :

  • la pédicurie, c’est-à-dire le diagnostic et le traitement des affections de la peau et des ongles du pied et 
  • la podologie qui s’intéresse aux troubles statiques et dynamiques du membre inférieur avec si besoin la fabrication de semelles orthopédiques (orthèses) 

En général, le médecin envoie les patients souffrant de maladie et de douleurs du pied consulter le podologue afin d’établir un diagnostic précis et une prise en charge complète du patient. La consultation chez un podologue permet la plupart du temps de soulager les douleurs.

Il a en outre la faculté de prescrire certains produits médicaux, dont la liste est fixée par arrêté ministériel. 

Par ailleurs, le métier de pédicure-podologue rassemble près de 13 913 inscrits au Tableau de l’Ordre National des Pédicures Podologues (ONPP) en 2019, dont 65% de femmes.

> Consultez la présentation du métier par l’ordre des pédicures-podologues

 

image_Qu'est ce qu'un Podologue ?
image_Un professionnel indépendant et autonome

Un professionnel indépendant et autonome

Bien qu’il travaille en étroite collaboration avec les médecins et les acteurs du système de santé, le pédicure-podologue est l’un des rares professionnels de santé à avoir la libre réception de sa clientèle.

Indépendant et autonome, le pédicure-podologue est le spécialiste de la santé du pied et accueille une clientèle variée, s’occupant des premiers pas d’un enfant comme du maintien de l’autonomie et de l’équilibre des seniors, en passant par les traumatismes spécifiques des sportifs. Il traite les affections cutanées et unguéales du pied, ainsi que ses troubles morphologiques, statiques et dynamiques. Son rôle est aussi reconnu dans la prévention des risques chez le sujet diabétique.

Au vu du vieillissement de la population, le métier de pédicure-podologue constitue une excellente opportunité de réorientation professionnelle pour qui veut s’installer à son compte. De nombreuses passerelles existent en fonction des parcours académiques et professionnels.

 

Une prise en charge globale du patient

Le patient consulte le pédicure-podologue sur ordonnance de son médecin traitant ou dans le cas de diabète. Il peut aussi venir consulter directement, mais dans ce cas il n’y a pas de prise en charge par l’assurance maladie.

Le pédicure-podologue réalise tout d’abord l’examen clinique du pied de son patient mais aussi de son appareil locomoteur (membres inférieurs et colonne vertébrale) ainsi que de la marche ou la course. Ensuite, il établit le diagnostic de la pathologie. Puis il choisit, sous sa seule responsabilité, le traitement adéquat. Il conçoit lui-même l’appareillage nécessaire. Il utilise ainsi ses compétences manuelles et techniques pour fabriquer sur mesure, des orthèses plantaires (semelles orthopédiques qui corrigent ou compensent les anomalies du pied), des orthoplasties (petites orthèses placées autour ou entre les orteils pour les protéger, les séparer, les écarter ou les redresser), des orthonyxies (petits appareils pour guider ou corriger la pousse de l’ongle), etc.

Enfin, le pédicure-podologue met en place un suivi afin de contrôler les effets des soins qu’il a prodigués à son patient.

Pour en savoir plus sur le métier de Pédicure-Podologue, participez à nos expériences « Vis ma Vie d’étudiants Podo » : 

 

image_Une prise en charge globale du patient
image_Où s’exerce le métier de podologue ?

Où s’exerce le métier de podologue ?

L’activité de pédicurie-podologie est en constant développement depuis quinze ans. Avec le vieillissement de la population et la reconnaissance du métier par le grand public, le marché offre des débouchés très intéressants. Les grandes villes ont généralement une densité de podologues plus importante que les zones rurales ou certaines régions. Le pédicure-podologue se dirige la plupart du temps vers un exercice libéral, car le secteur salarié est encore peu développé.

Le pédicure-podologue libéral peut-être :

  • remplaçant : assistant (ou collaborateur) dans le cabinet d’un confrère;
  • propriétaire :  soit en rachetant le cabinet et la patientèle d’un confrère / soit en ouvrant son propre cabinet de podologie et en décidant de se constituer sa propre patientèle.

Il existe d’autres approches, dont l’exercice en « Maison médicales » réunissant plusieurs professionnels de santé (un kinésithérapeute, un orthophoniste…) avec une approche pluridisciplinaire, plus globale.

Quel est le rôle du podologue ?

Une consultation commence par une évaluation du profil du patient et de ses besoins puis se poursuit par l’établissement d’un diagnostic et enfin la mise en place d’un traitement thérapeutique.

Les soins de pédicurie traitent toutes les affections de la peau et des ongles du pied : Cors  œils-de-perdrix,  ongles incarnés, chevauchement des doigts,  affaissement de la voûte plantaire, reconstitution partielle ou totale des ongles, durillons… La pédicurie réclame un travail manuel avec un outillage précis pour extraire, éliminer les peaux mortes, poncer, prélever, masser, couper et soigner les ongles. Le traitement peut être prolongé par la prescription de crèmes et d’ onguents à effet local.

Par ailleurs, les soins de podologie recouvrent la conception et la fabrication de semelles orthopédiques, appelées orthèses plantaires qui servent à : compenser les malformations des pieds,   pallier des problèmes vasculaires dans les jambes ou  traiter des pathologies du genou et du dos.

Ces orthèses sont conçues à l’aide d’un podographe ou d’un scanner et via un logiciel informatique. Elles sont ensuite fabriquées en atelier avec le matériau le plus adéquat à la problématique du patient. 

Enfin, le podologue est capable de diagnostiquer et d’orienter les patients vers une prise en charge médicale spécialisée, par exemple en cas d’artérite, de fracture ou de troubles graves de la circulation sanguine.

 

image_Quel est le rôle du podologue ?

Quelle est la différence entre un podologue et un pédicure ?

Il s’agit exactement du même praticien puisqu’il n’y a qu’un seul diplôme de pédicure-podologue.

Par ailleurs, si le pédicure-podologue n’est pas médecin, certains médecins peuvent avoir suivi une formation en podologie (rhumatologue, orthopédiste, médecin du sport etc.)

Quelles sont les compétences requises pour devenir podologue ?

Le pédicure-podologue dispose de compétences à la fois manuelles et techniques, mais aussi humaines.

En effet, son savoir-faire repose sur son habileté manuelle et son sens de l’observation, notamment lorsqu’il étudie la posture de ses patients. On attend de lui un travail méticuleux et soigné pour tous les soins de pédicurie. De plus, il doit maîtriser les gestes techniques pour confectionner des orthèses qui s’adaptent parfaitement au patient en étant discrètes, confortables et efficaces.

Pour mener à bien ses missions, le pédicure-podologue fait preuve d’une concentration accrue et d’une certaine résistance physique tout au long de sa journée de travail.

D’autre part, en tant que professionnel de santé, le pédicure-podologue est doté d’un bon relationnel pour mettre en confiance ses clients et faire preuve d’empathie. Il doit se montrer à leur écoute et être patient.

Enfin, comme tout indépendant, le pédicure-podologue sait gérer son cabinet, tant d’un point de vue administratif, organisationnel que comptable.

Comment devenir podologue ?

Pour devenir pédicure-podologue, il faut obligatoirement obtenir le Diplôme d’Etat (DE) après 3 ans d’études.

Les inscriptions s’effectuent sur la plateforme Parcoursup pour une admission sur dossier après le bac ou après une première année d’études post bac.

Les études pour devenir podologue

Les études de pédicurie-podologie sont accessibles aux jeunes bacheliers, de préférence à profil scientifique. La scolarité se déroule sur 3 ans dans l’un des 14 instituts agréés par le ministère des Solidarités et de la Santé. Le DE de pédicure-podologue équivaut à un grade de licence.

La formation pour se reconvertir en podologie

De nombreuses passerelles existent en fonction des parcours académiques et professionnels. La formation au métier de pédicure-podologue est accessible sans limite d’âge :

  • à tous les professionnels en reconversion du secteur médical et paramédical et autre
  • aux étudiants en réorientation (après PASS ou L.AS par exemple).

Quelles sont les évolutions de carrières possibles pour le pédicure-podologue ?

Les pédicures–podologues travaillent en libéral. En général, ils démarrent leur activité par des remplacements. Puis, après quelques années passées avec un associé ou en tant que salarié, le podologue peut ouvrir son propre cabinet.

Par ailleurs, les pédicures-podologues qui travaillent en milieu hospitalier, peuvent préparer le diplôme de cadre de santé après 4 ans d’exercice. Ils deviennent alors formateurs ou occupent des fonctions d’encadrement.

D’autre part, le pédicure-podologue peut choisir de s’orienter vers d’autres métiers de la santé par l’intermédiaire de passerelles : ostéopathe, infirmier, masseur kinésithérapeute… 

Certains professionnels font aussi le choix de se spécialiser dans un type de pathologie : traumatologie, rhumatologie, appareillage… Ils disposent pour cela d’un large choix de formations universitaires : DU (diplôme universitaire), un DIU (diplôme interuniversitaire) ou une AEU (attestation d’études universitaires) dans diverses spécialités comme l’anatomie, la gériatrie ou encore la posturologie.

Voici la liste complète des spécialisations possibles (liste tirée du site de l’ONPP)

  •                 anatomie et biomécanique,
  •                 dermatologie,
  •                 diabétologie,
  •                 douleur,
  •                 éducation thérapeutique du patient / éducation pour la santé,
  •                 éthique,
  •                 évaluation et démarche qualité,
  •                 gériatrie,
  •                 hygiène,
  •                 médecine physique,
  •                 pédagogie,
  •                 posturologie,
  •                 psychiatrie,
  •                 oncologie,
  •                 recherche,
  •                 rééducation, réadaptation,
  •                 santé numérique, e-santé,
  •                 santé publique, système de santé,
  •                 sciences humaines,
  •                 sport et santé.

 

 

Continuer à se former

Parce qu’il est un acteur important de la politique de santé, le pédicure podologue se doit d’être capable de répondre aux évolutions de son secteur d’activité et aux besoins de ses patients. La formation continue obligatoire pour tous les professionnels a pour vocation de permettre de maintenir à un haut niveau les compétences acquises et développées depuis l’obtention de leur diplôme d’État.

L’offre en formation continue est variée. L’École d’Assas dispose de son propre centre de formation continue : ASSAS FORMATION CONTINUE, qui accompagne les pédicures-podologues tout au long de leur carrière.

INTERNATIONAL
+de
40
UNIVERSITÉS PARTENAIRES

INSERTION PRO
+de
1500
TERRAINS DE STAGE

EMPLOYABILITÉ

100%
DÈS LA SORTIE

RÉSEAU
+de
10000
DIPLÔMÉS

bg-eda
Scroll to top