Que faire après STAPS : Métiers, poursuite d'études, reconversion

Que faire après une licence STAPS ?

thumbnail

Que faire après une licence STAPS ?

La licence de STAPS est la troisième filière la plus demandée sur Parcoursup. En 2019-2020, la France comptait 60 000 étudiants répartis dans les 50 structures universitaires rattachées aux  STAPS. Ces effectifs ont doublé en dix ans.

Les Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives ont été instituées en tant que discipline universitaire en 1974. À ses débuts, la filière STAPS formait les enseignants d’Éducation Physique et Sportive, mais désormais l’offre de formation s’est largement diversifiée et se déploie sur un cursus de type LMD (licence, master, doctorat) assuré via des cours à l’université.

Présentation du cursus STAPS

La filière STAPS s’intéresse au sport sous tous ses aspects : scientifique, social, pratique sportive… Les enseignements s’articulent autour de quatre matières :

  • Sciences humaines ;
  • Sciences de la vie ;
  • Sports (en théorie et en pratique) ;
  • Matières additionnelles.

En 3ᵉ année de licence, les étudiants ont le choix entre cinq spécialisations :

  • Éducation et motricité  : pour acquérir des outils scientifiques, méthodologiques, technologiques et pratiques pour enseigner les APS en milieux scolaires et périscolaires ;
  • Activités physiques adaptées  : pour avoir une approche scientifique pluridisciplinaire des handicaps pour pouvoir proposer des APS adaptées ;
  • Management du sport  : pour gérer une entreprise privée ou publique dans le domaine du sport ;
  • Entraînement sportif  : pour savoir analyser une performance et développer les qualités mentales et physiques du sportif ;
  • Ergonomie du sport et performance motrice  : pour être capable d’améliorer les conditions matérielles des pratiques physiques (seulement quatre UFR proposent cette mention).

Le choix de cette spécialité détermine l’orientation professionnelle de l’étudiant, ainsi que les débouchés vers d’autres formations.

Quels sont les débouchés après une licence STAPS ?

debouches-apres-une-licence-staps

Les métiers accessibles avec une licence STAPS

En fonction de la spécialisation choisie en 3ᵉ année de STAPS, les débouchés varient.

Les diplômés STAPS affichent un taux satisfaisant d’insertion professionnelle après la licence (bac +3). Ils trouvent des débouchés dans divers secteurs comme l’enseignement, la vente, le management, la gestion d’entreprise, l’entrepreneuriat ou la médiation.

Après une licence STAPS éducation et motricité

La spécialisation « éducation et motricité » pour la 3ᵉ année de STAPS donne accès aux étudiants aux métiers de l’enseignement et de l’éducation auprès des enfants, adolescents et jeunes adultes. Elle arrive en tête des choix des étudiants désireux de passer les concours nationaux ou territoriaux, ou d’intégrer des structures associatives ou privées (associations multisports, fédérations, organisme sociaux, groupement d’employeurs à disposition des structures…).

Les métiers les plus fréquemment visés sont liés à l’encadrement des élèves et personnes à besoin spécifique :

  • Éducateur sportif, éducateur PJJ, éducateur sociosportif ;
  • Éducateur territorial (par le biais du concours ETAPS) ;
  • Professeur d’éducation physique et sportive (EPS) dans les collèges ou lycées : après des études (niveau master 2) puis le concours du CAPES ;.
  • Professeur des écoles : après des études puis le concours du CRPE.

Après une licence STAPS activités physiques adaptées

Pour les étudiants désireux de travailler auprès des personnes âgées ou en situation de handicap, la spécialisation « activités physiques adaptées » permet d’associer sport, handicap et santé, pour proposer des parcours de réadaptation.

Cette formation aborde les thématiques suivantes :

  • Inadaptation sociale ;
  • Déficiences comportementales et mentales ;
  • Déficiences neuromotrices et locomotrices ;
  • Troubles physiologiques et métaboliques ;
  • Perte d’autonomie ;
  • Vieillissement.

Les étudiants diplômés de cette spécialisation de L3 s’engagent souvent dans une carrière :

  • D’enseignant ou éducateur en APAS (Activité Physique et Sportive) ;
  • D’animateur en APS ;
  • De responsable prévention sport-santé dans une structure publique ou privée ;
  • De coordinateur de programme d’intégration par l’APS en maison de repos ou de rééducation ;
  • De coach sportif pour malades atteints de maladie chronique.

Après une licence STAPS management du sport

Cette filière correspond aux attentes des étudiants désireux d’exercer dans les métiers de l’événementiel, du marketing sportif, de la promotion du sport. À l’issue de cette spécialisation, les jeunes diplômés disposent de compétences managériales (gestion, droit), sociales (sciences humaines) et commerciales (marketing). En plus de la pratique sportive. Ainsi, ils sont aptes à gérer des petites structures, voire à participer à la direction d’organisations plus importantes dans les secteurs privés marchand, non marchand ou public. Ils s’orientent vers les métiers suivants :

  • Chef de projet d’infrastructures ;
  • Chef de produits marketing ;
  • Responsable/chef de rayon dans la distribution d’articles de sports ;
  • Responsable des surfaces de vente ;
  • Organisateur et gestionnaire d’événements sportifs ;
  • Manager de carrières sportives ;
  • Chef de projet, chargé de mission au sein de structures fédérales (fédération, club, ligues…) ;
  • Responsable en collectivité ou association (office des sports, service des sports…).

Après une licence STAPS entraînement sportif

Cette spécialisation convient aux futurs coachs sportifs, entraîneurs ou préparateurs physique. L’enseignement comprend une large part de biologie, biomécanique et physiologie.

La L3 « entraînement sportif » forme des techniciens ayant pour objectif d’améliorer la performance sportive et le développement personnel de l’individu. Ce sont des professionnels de l’entraînement, de l’animation, de la préparation physique et psychologique… Ils interviennent auprès de tous les publics : enfants, adolescents, adultes et personnes âgées. De tous niveaux : débutants, loisirs, confirmés et sportifs de haut niveau. Les débouchés métiers sont les suivants :

  • Préparateur physique ;
  • Préparateur mental ;
  • Conseiller d’animation sportive (approche adaptée aux différents publics) ;
  • Entraîneur sportif ;
  • Professeur de sport (Ministère des Sports) ;
  • Cadres techniques (Ministère des Sports).

Après une licence STAPS ergonomie du sport

L’ergonomie du sport s’intéresse aux produits, aux activités ou aux espaces et équipements (aménagement des locaux et des espaces). Les spécialistes de l’ergonomie du sport exercent dans le secteur industriel, dans les services R&D du secteur sportif, des collectivités, PME… Ils ont suivi des enseignements de spécialité scientifiques et technologiques pour pouvoir proposer leurs services auprès d’un équipementier ou d’un laboratoire de recherche.

Ils s’illustrent dans les métiers suivants :

  • Ergonome ;
  • Ingénieur ;
  • Chef de projet R&D ;
  • Agent de conception ;
  • Consultant à la conception ;
  • Agent de protocole et de mesure.

La poursuite d’études après la licence STAPS

Après une licence de STAPS (3 années d’études après le bac), les étudiants peuvent poursuivre leurs études en master dans la même filière universitaire (option choisie en troisième année de licence). Ils pourront ainsi perfectionner leurs compétences et connaissances acquises tout au long de la licence. En voici une liste non exhaustive :

  • Master MEEF (uniquement pour les étudiants ayant choisi l’option éducation et motricité) ;
  • Master en animation sportive ;
  • Master en gestion du sport ;
  • Master en management sportif ;
  • Master en marketing sportif.

D’autre part, les titulaires d’une L3 STAPS peuvent intégrer une école spécialisée dans le domaine sportif pour se perfectionner.

Quelle reconversion après STAPS ?

reconversion-apres-staps

À l’issue d’une L1, L2 ou L3 de STAPS, les étudiants peuvent se réorienter. De même pour les professionnels titulaires d’une L3 et exerçant déjà leur activité, il est possible de se reconvertir vers d’autres métiers grâce à la reprise d’études et la VAE. Il peut s’agir d’études connexes dans différents domaines, notamment paramédicaux. Ainsi, les spécialisations « éducation et motricité » ou encore « entrainement sportif » et « activités physiques adaptées » comprennent un enseignement scientifique et médical.

La passerelle après STAPS pour devenir kiné

Pour intégrer un cursus en IFMK (Institut de Formation de Masso-Kinésithérapie), il faut passer par la voie universitaire (conformément à l’arrêté du 16 juin 2015). Il faut avoir validé une première année (2 semestres de L1) et avoir obtenu 60 ECTS. Ainsi, les étudiants ayant validé leur L1 de STAPS peuvent choisir de se réorienter pour entrer en école de kiné (sur dossier de candidature). Ils retrouveront dans la formation de kiné ce qui les a attirés dans les métiers du sport : la santé physique de la personne, l’aspect scientifique et médical mais aussi humain. Après une licence complète de STAPS (L3), il est toujours possible de candidater en études de masso-kinésithérapie. À l’issue d’un cursus de 4 ans, les masseurs-kinésithérapeutes obtiennent leur diplôme d’État qui leur donnent droit à exercer leur profession.

Se réorienter vers une carrière de podologue du sport

Une reconversion en podologue conviendra aussi à celles et ceux qui veulent exercer dans les métiers du soin et de la santé. D’ailleurs, il est possible de valoriser son parcours STAPS à travers la profession de podologue du sport. En tant que professionnel de la statique et de la dynamique du pied, ainsi que de ses affections (tendinite, phlyctènes…), il peut soigner et conseiller les sportifs quel que soit leur niveau de pratique. Après 3 années d’études, le pédicure-podologue obtient son diplôme d’État (grade de licence), sésame pour intégrer la profession.

 

Scroll to top