Alexandra Roren à Tampere

Tampere Erasmus

Alexandra Roren, cadre de rééducation du service de rééducation et de réadaptation de l’appareil locomoteur et des pathologies du rachis à l’Hôpital Cochin et enseignante à l’École d’Assas, a participé à la semaine internationale de l’Université de Tampere en Finlande. Retour sur cette expérience de mobilité Erasmus+.

Sur proposition de l’IFMK Assas, j’ai eu le grand privilège de me rendre en Finlande pour participer à une semaine internationale d’échange Erasmus+. Cette mobilité nous a amené à Tampere, en Finlande.

Située à 150 km d’Helsinki, Tampere compte un peu plus de 200 000 habitants, 300 000 avec l’agglomération. Ce qui est frappant à Tampere pour une Parisienne, c’est son homogénéité architecturale : les bâtiments paraissent tous assez neufs. Et l’université de Tampere n’échappe pas à la règle.

J’ai été accueillie à l’université de Physiothérapie et de Sciences Appliquées qui occupe une partie du deuxième étage du bâtiment universitaire.

Fysioterapeuttikoulutus, physiothérapie en finlandais !

Tampere ErasmusLes locaux sont relativement petits mais en rapport avec la taille des promotions (40 étudiants par année environ pour un cursus de 3 années et demie) et très conviviaux (patio vitré, coin détente doté d’un piano, salle de repos des enseignants…).

Il existe une grande salle de cours et 3 salles de TP modulables dotées de tables électriques et de matériel informatique dont un rétroprojecteur.

Cette semaine internationale réunissait des physiothérapeutes-chercheurs de Croatie, des Pays-Bas, de Pologne et d’Espagne. Parmi les étudiants présents, il y avait des étudiants étrangers (belges, espagnols…) profitant d’un échange Erasmus+ et des étudiants finlandais de retour de stages à l’étranger (Suède, Flandres). Après une brève présentation du système de formation de chaque pays au cours de laquelle j’ai pu me rendre compte de la grande diversité de l’organisation des études de kiné dans nos pays respectifs (sélection des étudiants, durée des études, modalités d’intégration universitaire…), les orateurs (tous communiquaient en anglais), présentaient un cours théorique suivis de TP dans leur domaine d’expertise (cardio-pulmonaire, musculo-squelettique, neurologique).

Tampere ErasmusTampere ErasmusAprès une présentation de la réforme des études de MK en France, de l’IFMK Assas et de l’hôpital Cochin et de Paris, j’ai pu donner un cours de deux heures suivi de 6 heures de TP sur l’évaluation et le traitement des dyskinésies scapulaires.

Les étudiants (une vingtaine par TP, en fin de cursus, futurs diplômés de décembre 2018) se sont montrés intéressés et attentifs.

Je retiens de mon séjour à Tampere, outre un ciel gris et une fine pluie continue, un accueil  très courtois et chaleureux des Finlandais, un échange très riche avec les étudiants et les kinés d’autres pays d’Europe, une douceur de vivre très appréciable et, enfin, une langue aux sonorités musicales qui ne ressemble à rien de connu.

Alexandra Roren, Masseur-kinésithérapeute, Phd.

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne (Programme Erasmus+). Cette communication n’engage que son auteur et la Commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.