L'École d'Assas en tenue de gala pour ses 80 ans - Ecole d'Assas

L'École d'Assas en tenue de gala pour ses 80 ans

thumbnail

Depuis 1936, il est inscrit dans notre ADN que les métiers de demain se préparent aujourd’hui.

Mardi 18 octobre, dans le cadre somptueusement rénové du Pavillon Champs-Élysées, l’École d’Assas a fêté ses 80 ans avec ses amis, son personnel, ses enseignants et ses étudiants. Les directeurs de l’IFMK, Jean-Jacques Debiemme, et de l’IFPP, Jean-Pascal Beaumont, ont accueilli les invités du gala en rappellant les origines de l’École, fondée en 1936 comme Centre d’Enseignement Pratique de la Massothérapie et de la Pédicurie (CEPM).

10 ans avant la reconnaissance officielle des professions de kinésithérapeute et pédicure par l’État, c’est une infirmière, Blanche Bruneaux, qui eut l’intuition à la suite des Dr Archambault (1899) et Fabre (1906) qu’il fallait développer ces métiers. Bien vite, le CEPM fut connu de tous sous le nom d’École d’Assas, du nom de la rue où il était installé (précisément, au 28 de la rue d’Assas, le long des jardins du Luxembourg). Bernard Avel, ancien de l’École (promotion 1957 kiné et promo 1958 podo) évoqua ses souvenirs de Madame Bruneaux, directrice qui « tenait ses étudiants d’une autorité ferme mais que l’on sentait affectueuse ».

Ensuite, c’est Alain Maldjian (promo 1969 kiné), conseiller scientifique de l’École, qui partagea quelques anecdotes avec les invités, introduisant l’évocation en images des personnalités qui ont marqué l’histoire de l’École durant les plus de 40 années de direction du docteur Alexandre. La transition entre le passé, le présent et l’avenir de l’École, se fit durant le buffet avec deux intermèdes artistiques offerts par des étudiants :
– Aurore Senet au violon, étudiante de deuxième année et Angélique Thomas au violoncelle, diplômée 2016, se livrèrent à une interprétation musicale originale mêlant Bach, U2 et Coldplay,
– accompagné de sa partenaire de danse, Maxime Pain étudiant en deuxième année de kinésithérapie puis Paskell Paul et Magalie Langlois, également étudiantes en deuxième année donnèrent un bref mais enthousiasmant aperçu de leur passion pour la danse.

Avant que ne soient soufflées les 80 bougies du gâteau d’anniversaire en compagnie des étudiants de l’IFMK et de l’IFPP, Jean-Jacques Debiemme et Jean-Pascal Beaumont reprirent brièvement la parole pour présenter les grandes lignes du développement de l’École, soulignant en particulier ses partenariats avec l’Université de Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) et l’hôpital de Garches, mais aussi son développement à l’international, annonçant en avant-première l’ouverture prochaine d’un institut de podologie … au Japon ! Forte de son histoire et de son identité, l’École d’Assas est prête à regarder au loin et à relever, avec ses partenaires, ses enseignants et ses étudiants, les défis de l’universitarisation et de la recherche.

 

Le film de l’événement :

(Merci à Olivier Lubin pour la réalisation)

Et le lien pour visionner quelques photos (du Photomaton) : Photos 80 ans Assas

Scroll to top

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous proposer des communications ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites.