Semaine Internationale 2019 : Entretien avec Dan Fleury

Dan Fleury Semaine Internationale 2019
Pour la deuxième année consécutive, la Semaine Internationale de l’École d’Assas avait invité Dan Fleury, kinésithérapeute et vice-président d’un réseau de centres de réhabilitation sur la côte est des États-Unis, à partager son expérience avec nos étudiants. De retour dans le New Hampshire, il a accepté de répondre à nos questions.

1) Bonjour Dan : 30 heures de cours en 5 jours, votre séjour à Paris pour notre Semaine Internationale 2019 a été particulièrement chargé. Comment cela s’est-il passé ?
Dan Fleury Semaine Internationale 2019Dan Fleury : J’étais très heureux de revenir et de retrouver tant d’étudiants que j’avais déjà eu en cours l’an dernier. J’ai beaucoup apprécié de constater qu’ils se rappelaient ce que nous avions étudié et qu’ils avaient intégré certaines techniques à leur apprentissage. En outre, il est toujours enrichissant de retrouver les autres enseignants et d’en rencontrer de nouveaux, venus du monde entier. Le partage de savoir-faire et de connaissances est à mon avis vital pour l’amélioration des soins. J’apprends toujours de nouvelles choses au contact des élèves comme de mes confrères et, chaque fois que je rentre aux États-Unis, j’ai de nouvelles informations à partager avec mes thérapeutes.

2) En plus des cours donnés à nos étudiants kiné, vous avez introduit nos étudiants en podologie et en ergothérapie au raisonnement clinique : comment cela s’est-il passé ?
Dan Fleury : En fait, dans ma pratique quotidienne, j’ai chaque jour le plaisir d’interagir avec des professionnels des différents métiers de santé. Le raisonnement clinique est une compétence difficile à appréhender pour les étudiants mais il est essentiel qu’ils puissent se l’approprier pour l’associer à leur pratique. C’est un sujet difficile mais tous les étudiants ont bien réagi et l’ont abordé comme des professionnels. J’espère qu’ils vont tous s’en servir pour construire leur avenir avec succès !

3) Au-delà de ce que vous pouvez apprendre au contact de nos étudiants et de nos enseignants, et plus largement, la kinésithérapie française a-t-elle quelque chose à vous apprendre ?
Dan Fleury : Je ne m’endors jamais sans avoir appris au moins une chose nouvelle dans la journée. Quand j’enseigne en France, la possibilité d’interagir avec tant d’étudiants et tant d’autres professionnels m’offre une mine d’informations nouvelles. L’environnement de la santé est si différent en France qu’il est intéressant de comparer les avantages et les inconvénients de chaque système et de voir l’impact que cela a sur la façon dont nous pratiquons la kinésithérapie dans nos pays respectifs.

Dan Fleury Semaine Internationale 2019

4) Un mot de conclusion ?
Dan Fleury : C’est toujours un plaisir de venir et d’échanger. J’aime vraiment beaucoup enseigner même si je n’en ai pas suffisamment l’occasion dans mon travail quotidien.

5 étudiants de l’IFMK de l’École d’Assas ont déjà pu effectuer leur stage d’été au sein de la clinique de réhabilitation que dirige Dan Fleury à Portsmouth, New Hampshire (lire ici par exemple). 2 autres y sont attendus l’été prochain. Tout au long de l’année, Dan Fleury reste en contact avec Michel Pillu et Nicole Maurice, du département international de l’École, à la fois pour un suivi du travail effectué au cours de la Semaine Internationale mais aussi pour préparer au mieux le séjour de nos étudiants. Notre Semaine Internationale a également été pour lui l’occasion d’établir des relations privilégiées avec certains de nos intervenants internationaux, notamment en Espagne, en Australie et aux Pays-Bas.