De retour du séminaire ENPHE au Danemark

VERS ENPHE 2018 ASSAS Enphe au Danemarlk

L’École d’Assas était présente au séminaire de printemps d’ENPHE, qui a eu lieu dans les locaux de l’Université Absalon-Roskilde, au Danemark. L’École d’Assas était représentée par : Laurence Le Goff (Responsable pédagogique de la troisième année) et Antoine Barbier (étudiant de deuxième année).

ENPHE côté enseignants, par Laurence Le Goff

Source: Google maps

Le séminaire a réuni 150 personnes dont une trentaine d’étudiants venus de 20 pays de l’Union Européenne.

ENPHE au Danemark

L’Université d’Absalon, Campus de Roskilde

L’objectif du séminaire est de réunir chaque année des groupes de travail autour de 5 thèmes :

  • Internationalization;
  • Research;
  • Facilitation of learning;
  • Practice based learning ;
  • Professional issues.

Le groupe Internationalization poursuit son travail sur l’évaluation des compétences lors des stages cliniques. Qui évalue les étudiants ? Le « tuteur » est-il rémunéré ou non ? Quelles sont les attentes des étudiants lors de leur stage? Le travail devrait aboutir à une plateforme de collaboration et d’échanges entre universités.

Le groupe Research poursuit son travail sur la réalisation de clips autour de la recherche : formulation d’une question de recherche PICO, MeSH et les niveaux de preuve. Il est possible de consulter les clips en cliquant ICI.

Le Groupe Facilitation of Learning : l’objectif de l’atelier est à partir de la question : Where are we now and where do you want to be ? Quelles sont les nouvelles approches innovantes en formation ? Avec quelles méthodes et quels outils ?

Le groupe Professionnal issues centre ses activités sur l’accès direct : les travaux débutés en septembre 2016 à Graz sont poursuivis autour des compétences nécessaires à l’accès direct. Cet atelier est animé par Marja- Leena Lahteenmaki (Finlande).

Il y a aussi un groupe consacré à l’interprofessionalité, animé par Marietta Handgraaf (Allemagne). Les travaux du groupe ont porté pour cette 1ère session de l’atelier sur la définition de l’interprofessionnalité, la réalisation d’une revue de la littérature sur le sujet. En projet, une enquête adressée aux membres d’ENPHE (formateurs et étudiants) dont les résultats devraient être communiqués à la Conférence de Paris en septembre 2018.
Chaque atelier est animé par un formateur porteur du projet de l’atelier, dont les thèmes traités ont été validés par le bureau d’ENPHE.

Les thèmes de travail sont communs aux étudiants et aux formateurs avec des temps de travail en commun. Les travaux réalisés lors des ateliers du séminaire sont restitués lors de la Conférence d’automne ENPHE qui aura lieu à Paris et sera organisée cette année par l’École d’Assas.

ENPHE côté étudiants, par Antoine Barbier

Étudiant en deuxième année de kinésithérapie à l’IFMK d’Assas, Antoine a pu également bénéficier d’une mobilité pour assiter au séminaire d’ENPHE. Voici son témoignage.
Premier jour : mercredi 11 avril
Arrivée à l’aéroport à Copenhague, voyage en voiture jusqu’à notre logement, situé à 15 minutes de l’université. Après un saut à l’université pour prendre nos marques pour le lendemain, nous avons visité le centre-ville de Roskilde, petite cité typique du Danemark. Le froid et le vent étaient bien présents pour nous rappeler que nous étions dans un pays du Nord ! Nous avons ensuite dîné dans une brasserie locale avant de rentrer nous reposer pour nous remettre de notre voyage en avion et de cette première jounrée danoise.

Deuxième jour : jeudi 12 avril
Premier jour de travail pour moi, premières rencontres avec les autres étudiants de l’Europe entière. C’est aussi l’occasion de découvrir pour la première fois l’intérieur de l’université, grand bâtiment aux formes imposantes datant de 2013, entièrement dédié aux étudiants : matériel innovant, terrains de sports, salles de cours, cafétéria, cantine et amphithéâtre totalement neufs… Rien d’étonnant à ce que les étudiants soient fiers de leur université ! À 9h45, les groupes de travail démarrent.

Intégré au groupe de travail Internationalization avec 4 Néerlandaises, 1 Française et 1 Autrichien, nous avons débattu des différences entre les pays de l’Europe en matière de systèmes de santé, d’intégration et de d’accessibilité des étudiants aux études de physiothérapie, mais également du nombre d’années d’études, des cursus scolaires et des spécialisations disponibles après le diplôme. Ce groupe de travail a pour but de partager, à travers un support vidéo, des idées et projets européens de physiothérapie. Nous avons également abordé des concepts culturels pour mesurer le niveau de culture de différents pays, et ainsi pouvoir comparer les relations culture/physiothérapie (Hofstede Insights).

En fin d’après midi, j’ai pu profiter des locaux sportifs pour un Social Event, un tournoi de volleyball convivial qui a ressemblé tous les étudiants de l’Enphe Student Board..

En soirée, nous avons assisté à la réception de bienvenue pour tous les participants de l’ENPHE dans une galerie d’art abstrait au centre de Roskilde, le lieu idéal pour rencontrer nos partenaires européens et décompresser après une journée de travail ! Bonne humeur, sourires et rencontres marquent la fin de cette deuxième journée.

Cette participation au séminaire ENPHE au Danemark m’a permis de comprendre les systèmes de santé dans d’autres pays que le nôtre, mais aussi de pouvoir comparer l’éducation française à l’éducation des autres pays européens.
Je remercie Laurence Le Goff, le Département International et les autres membres de l’École d’Assas d’avoir pu rendre possible cette mobilité.

Ces projets ont été financés avec le soutien de la Commission européenne (Programme Erasmus+). Cette communication n’engage que son auteur et la Commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.