Kévin, étudiant Erasmus+ à Assas

étudiant Erasmus+ Assas kiné

Étudiant en quatrième année de kinésithérapie à l’Institut Jean Piaget au Portugal, j’ai souhaité bénéficier d’une mobilité comme étudiant Erasmus en France. J’ai donc passé 4 mois en stage à Paris et dans la région parisienne. C’était une très bonne expérience professionnelle et personnelle : j’ai pu faire trois stages dans différents établissement et dans des domaines très divers.

J’ai réalisé mon premier stage en orthopédie/traumatologie du sport au centre de réadaptation fonctionnelle de Villiers-sur-Marne où j’ai pu me perfectionner sur les pathologies liées au genou et au rachis lombaire. Le centre présentait d’excellentes conditions de travail.

Mon deuxième stage a eu lieu au CHU Bicêtre en kinésithérapie respiratoire et en réanimation chirurgicale. C’est le stage qui m’a le plus marqué car je n’avais jamais travaillé au sein même d’un hôpital et au lit des patients. J’ai eu l’occasion de travailler avec une équipe pluridisciplinaire où l’organisation et l’entraide sont très importantes et où chacun doit trouver sa place.

Assas KinéMon dernier stage a eu lieu dans un cabinet libéral à Paris, spécialisé en pédiatrie. J’ai travaillé avec des nourrissons qui venaient à peine de naître. Ce fut tout d’abord stressant pour moi car j’avais peur de leur faire mal mais je me suis vite habitué et j’étais très bien encadré. Ces trois stages furent très formatifs et intéressants. J’ai pu constater la grande gentillesse et le grand professionnalisme de tout le corps médical. Ce fut une expérience inoubliable.

Je tiens à remercier l’école d’Assas qui m’a permis de vivre cette expérience et qui m’a aidé dans chaque étape. Je tiens aussi à remercier tous mes tuteurs de stage et leurs respectives équipes qui m’ont toujours, sans exception, bien intégré et aidé du début à la fin et qui ont pas hésité à prendre du temps pour me transmettre leurs savoirs. À tous un grand merci.

Kévin

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne (Programme Erasmus+). Cette communication n’engage que son auteur et la Commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.