De Lugano aux Invalides, grâce à Assas !

Invalides

Bonjour, je m’appelle Céline et je viens de la partie sud de la Suisse où l’on parle italien. Oui, c’est peut-être une présentation bizarre mais c’est obligatoire parce que la plupart des personnes ignorent qu’en Suisse on parle quatre langues : le français, l’allemand, l’italien et le romanche. En pratique les Suisses allemands ne parlent pas tous français ou italien, de même que les Suisses français ne parlent pas tous allemand ou italien. Quant au romanche, il a quasiment disparu.

En revanche, chez moi, au Tessin, la partie italienne du pays, nous sommes tous obligés d’apprendre, au moins dans leurs grandes lignes, les autres langues nationales à l’école. Malheureusement, en grandissant, la plupart des Tessinois finissent par délaisser les autres langues, faute de les pratiquer. Au début de mon parcours professionnel j’avais déjà pensé m’inscrire à l’université en Suisse romande, la partie de la Suisse où on parle Français : aussi, quand j’ai vu que mon école de kinésithérapie, l’École universitaire professionnelle de la Suisse italienne à Lugano (SUPSI), m’offrait la possibilité de partir à Paris faire mon stage et améliorer ainsi mon français, je n’ai pas hésité une minute !

Paris est une ville magnifique mais aussi très grande pour une habitante du Tessin comme moi ! J’ai eu du mal à m’habituer à la vie ici, mais j’ai bien aimé la possibilité de me cultiver et de faire de choses différentes tous les week-ends. Le monde dans le métro et les grèves ont été les choses les plus difficiles à faire entrer dans ma routine quotidienne mais, après deux mois et demi, tout cela est devenu un peu plus normal.

Invalides Lugano Supsi

Céline devant l’hôtel des Invalides où se déroulait son stage en partenariat avec l’Institution Nationale des Invalides.

Le cadre de mon stage était magnifique : l’hôtel des Invalides qui abrite l’Institution Nationale des Invalides ! J’ai beaucoup aimé la possibilité de travailler en un même lieu mais dans plusieurs contextes. Il y avait une partie consacrée à la chirurgie spécialisée des escarres, une partie dédiée aux pensionnaires où on trouve anciens et jeunes combattants qui ne peuvent plus vivre de façon autonome, et une partie réhabilitation pour les amputés, les blessés médullaires et les grands handicaps.
J’ai trouvé un équipe très disponible ! En plus de la langue, j’ai pu améliorer beaucoup toutes mes techniques et ma pratique.

Céline, étudiante kiné de la SUPSI de Lugano


Ciao a tutti sono Céline. Se state decidendo di fare uno stage a Parigi vi consiglio subito di prendere l’occasione al volo. Io mi sono trovata benissimo! La città è stupenda e il posto di stage in cui ho lavorato è magnifico… in tutti i sensi! L’École d’Assas vi accoglie molto bene, sono tutti molto gentili e cordiali, per qualsiasi problema o dubbio loro sono a vostra disposizione.

Ho avuto la possibilità di effettuare il mio stage presso “Les Invalides”, una struttura grandissima che accoglie militari e vittime di guerra ed è specializzata in lesioni midollari, amputazioni e grandi handicap. Offre inoltre la possibilità di lavorare nella parte dei “Pensionnaires” che funge da casa per anziani. Qui si incontrano dei pazienti molto simpatici e pieni di storie straordinarie che vi risiedono stabilmente perché non hanno più la possibilità di vivere autonomamente a casa da soli.
Io ho lavorato sia nella parte adibita ad ospedale che nella parte dei “Pensionnaires”, ed ho potuto seguire casi ortopedici, neurologici, geriatrici e cardio-respiratori. Un’esperienza stupenda.

Erasmus Kiné Lugano

Céline a retrouvé certains des enseignants de la SUPSI lors la semaine Internationale de l’École d’Assas en mars 2018

 

Crédits: Affiche Erasmus+: Magalí Porsan-Clémenté, étudiante Ecole d’Assas.