Assas au cœur de l’Europe !

Assas Europe kiné stage à l'étranger

Du 20 au 22 septembre 2018, l’École d’Assas organise la 23ème Conférence de l’European Network of Physiotherapy in Education, le réseau européen des écoles et des universités en kinésithérapie. Sa mission est d’être un espace d’échange et de réflexion sur les innovations pédagogiques dans l’enseignement de la physiothérapie en Europe mais aussi l’émergence de nouvelles compétences pour les kinésithérapeutes.

Assas accueille des professionnels de 24 pays d’Europe

Pendant 3 jours 264 participants représentant 24 pays, du Portugal à La Turquie et de la Finlande au Liban, plancheront sur l’enseignement du XXème siècle et les moyens dont disposent les enseignants pour adapter l’apprentissage de la kinésithérapie aux jeunes générations.

En effet, les étudiants jouent un rôle central dans ENPHE. La journée du jeudi 20 octobre est la journée des étudiants. Ces derniers ont aussi des groupes de réflexion ou Working Groups qui travaillent sur des thématiques telles que l’apprentissage basé sur la preuve, l’internationalisation de la formation, la recherche et les questions professionnelles.

Les deux jours suivants, des conférenciers de renom internationaux et français présenteront les innovations mises en place et leur impact sur la formation avec une approche multidisciplinaire.

Serious games, réalité virtuelle, multidisciplinarité, interprofessionalité, pédagogies adaptées, nouvelles compétences, professionalisation, internationalisation, sont quelques uns des thèmes abordés aux cours de ces trois journées exceptionnelles.

Nous remercions les étudiants de l’École d’Assas qui se sont très fortement impliqués dans l’organisation de cet événement unique, encore jamais organisé par une école de kinésithérapie et qui se tient pour la première fois en France.

Les actes de la conférence seront disponibles sur le site d’ENPHE dans le mois suivant ce rendez-vous exceptionnel.

Programme ENPHE Paris 2018

Relisez nos actus sur la Conference ENPHE :

ENPHE 2018 – C’est à Ecole d’Assas que cela se passe !

Stage kiné au New Hampshire

stage kiné New Hampshire

Deux étudiantes de l’IFMK de l’École d’Assas sont parties en stage outre-Atlantique, accueillis par Dan Fleury dans le centre de rééducation qu’il dirige. Voici leur témoignage.

Nous avons passé un mois de stage à Portsmouth, New Hampshire dans un cabinet, appelé Portsmouth Physical Therapy, avec une équipe de quatre masso-kinésithérapeutes. Portsmouth est une ville de la côte est des Etats-Unis, à 1h30 de Boston, Massachusetts. Elle compte environ 21 000 habitants. C’est un endroit assez touristique et le lieu de vacances d’été pour de nombreux Américains. La région du New England est connue pour ses nombreuses plages, son homard succulent, et ses habitants accueillants !

Le centre de rééducation dans lequel nous étions est dirigé par Dan Fleury, vice-président du Pinnacle Rehabilitation dont fait partie Portsmouth Physical Therapy. Quatre masso-kinésithérapeutes y travaillent, avec des horaires différents de façon à ce que le centre soit ouvert de 7h à 19h. Les patients ont des pathologies variées, avec une prédominance de lombalgies, de cervicalgies et de pathologies d’épaule. Tous les âges sont représentés. La clinique est située près d’une base aérienne militaire, donc la patientèle de la clinique est particulièrement constituée de vétérans, notamment de la guerre du Vietnam.

stage kiné New HampshireLe centre possède beaucoup de matériel, installé dans une grande salle de rééducation. Il y a 8 tables électriques, du matériel de physiothérapie, et plusieurs installations de poids pour des exercices de renforcement musculaire. Chaque patient passe au moins une heure avec un kinésithérapeute qui gère généralement deux patients simultanément. Deux secrétaires organisent les plannings et les différents problèmes liés aux assurances des patients. Le système de santé est complètement différent aux États-Unis par rapport à la France, ce que l’on savait, mais les complications nous ont surprises. Certains patients préfèrent payer les séances de kinésithérapie eux-mêmes, d’autres utilisent leurs assurances, mais sont confrontés à des limitations en terme de nombre de séances et de type de traitement auquel ils ont droit. Certaines assurances ne remboursent pas la cryothérapie ou la thermothérapie. Depuis mai 2018, la plupart des assurances ne remboursent plus la technique du “Dry Needling”, donc les patients doivent payer les séances.

À la différence des kinésithérapeutes en France, les kinés américains sont habilités à faire des manipulations d’ostéopathie que l’on appelle familièrement “faire craquer” (cracking). De plus, ils ont l’habitude d’utiliser des outils pour masser et libérer les adhérences cutanées. De différentes formes, ces instruments en métal permettent d’exercer une pression importante pour traiter les tissus mous. La technique du “cupping” est aussi beaucoup plus répandue qu’en France, notamment pour traiter les lombalgies. Les ventouses, le plus souvent en silicone ou en caoutchouc permettent un influx de sang dans la zone, ainsi qu’un décollement des adhérences cutanées. Ils ont aussi des outils en forme de ceintures qu’ils utilisent pour faire des tractions lombaires, et un outil de traction cervicale. Nous avons pu nous entraîner entre nous, ou sur les autres thérapeutes, pour tester l’effet de ces différentes techniques.

Une des plus grandes différences entre la pratique de kinésithérapie en France et aux États-Unis reste le fait que les patients peuvent venir consulter un kinésithérapeute en première intention, même si certains patients sont généralement limités par le fait que leur assurance requiert une ordonnance d’un médecin pour les rembourser. Les kinésithérapeutes sont donc formés dans le diagnostique différentiel, et doivent écarter les “red flags” lors de leur bilan, notamment dans le cas d’une cervicalgie. Nous avons assisté à plusieurs bilans, qui sont très complets et standardisés.

Nous avons également rencontré une étudiante américaine, en dernière année, qui était en stage au même endroit. Nous avons discuté des différences entre les deux systèmes d’éducation. Lors de sa dernière année, soit sa 7ème, elle n’a plus cours et enchaîne les stages dans différents terrains, avant de passer un examen national, donc commun entre toutes les écoles de kinésithérapie du pays. Avant de pouvoir pratiquer, en fonction de l’État qu’elle choisit, il est possible qu’elle doive valider un autre examen pour obtenir un agrément dans cet État.

Nous sommes ravies de ce mois de stage. Ce fut très épanouissant, enrichissant et nous sommes reconnaissantes envers toutes les personnes que nous avons rencontrées. Nous avons appris énormément, et nous revenons avec des valises remplies de nouvelles connaissances !

Nous remercions particulièrement Dan Fleury, pour nous avoir donné l’opportunité de venir faire un stage dans son cabinet, Katie, Charlie, Alyssa et Cecile, pour nous avoir pris en charge lors de ces 4 semaines et pour avoir répondu à toutes nos questions.

Cynthia Lasanté et Juliette Devidts

stage kiné New Hampshire

Échange Assas Chine, année 4

Assas Chine 2018

Tous les ans, l’École d’Assas propose à ses étudiants un stage d’observation en médecine traditionnelle chinoise en partenariat avec le Centre Hospitalier de Wenzhou. Voici le récit des premiers jours de découverte de la ville et de l’hôpital par nos étudiants de ce quatrième stage annuel. Assas Chine, année 4, c’est parti !

Jour 1

Le voyage fut long, fastidieux mais surtout fatigant. Malheureusement, une personne parmi nous a vu son bagage perdu dans le vaste trafic aérien.
Nous sommes donc arrivés à Wenzhou aux alentours de 14h où nous avons tout d’abord fait la connaissance de Gao. Elle nous guidera et nous aidera durant le voyage. Nous avons pu être témoins de la conduite digne d’un pilote de formule 1 d’un des chauffeurs de taxis qui nous a amenés jusqu’à l’hôtel (PS : oubliez les clignotants et angles morts dès à présent).
Nous avons ensuite rencontré une jeune chinoise qui nous a chaleureusement accueillis, en nous aidant lors de l’arrivée à l’hôtel. Elle nous a menés jusqu’à un repas typique, que nous avons dévoré ! Puis nous avons pris quelques instants pour nous reposer. En début d’après-midi, nous avons visité les alentours pour repérer quelques endroits pour manger ou même dépenser nos premiers Yuan (monnaie chinoisee).
Quant au repas du soir, nous décidions de manger dans un petit restaurant typique où les premières grosses difficultés de communication avec les Chinois sont apparues. Après un long échange de 45min pour se faire comprendre, la dégustation de nos premiers dumplings (et accessoirement de nos premiers bouillons) a été un véritable délice. En ce jour de match des Bleus, il était hors de questions de rater la demie finale ! Nous avions repéré un endroit où nous avons partagé un verre tous ensemble ainsi qu’avec un étudiant de l’Université de Wenzhou (un des rares chinois à parler Anglais… enfin !!!). Avec la victoire de notre belle équipe de France, la soirée s’est finie de la meilleure des manières.
Aux alentours de minuit, chacun d’entre nous est rentré se reposer pour être au top le lendemain !

Jour 2

Aujourd’hui, le réveil fut difficile pour certains (surtout pour nos amis les garçons). Nous avons rencontré Qin, l’étudiant chinois qui viendra à Paris d’octobre à décembre. Il nous a tout d’abord amené dans un restaurant typique chinois où nous avons été servis comme des rois pour un coût par personne défiant toute la concurrence française. Après ce repas local et très copieux, nous avons visité davantage la ville de Wenzhou avec Qin : la culture chinoise, l’architecture des bâtiments, les jardins…
Nous nous sommes retrouvés dans un parc, sur une île après une petite heure de balade. Tous nos sens ont été mis en action : les couleurs, la végétation, le chant des oiseaux… C’est réellement quelque chose à ne pas rater !
Durant cette journée, nous avons constaté que certains de nous étaient de réelles superstars : photos, vidéos… Tout est bon pour immortaliser le moment pour nos amis chinois !
En ce samedi 7 juillet, c’est environ 10km que nous avons effectués ! Mais à présent, il est l’heure de laisser Qin rentrer chez lui et pour nous d’aller dîner de notre côté.

Assas Chine kiné

Introduction à la médecine traditionnelle

Jour 3

Malheureusement pour nous, Qin ne nous accompagnera pas aujourd’hui. Nous retournons donc dans un quartier repéré la veille afin de laisser un temps libre à chacun. Certains en profitent pour quelques achats qu’ils soient vestimentaires ou alimentaires (Emma !) quand d’autres visitent le Zhongshan Park : magnifique parc avec ses fleurs, ses arbres, ses pierres, ses bâtiments locaux.
13h : il est temps de déjeuner, juste après nous être arrêtés dans une boutique de thé, où nous avons été parfaitement (encore) accueillis. Au même moment, quelques personnes du groupe tombent par hasard dans la rue sur un expatrié français travaillant dans le textile et vivant à Wenzhou depuis quelques années. Nous faisons donc plus ample connaissance avec Éric qui nous emmène dans un restaurant où l’on a pu goûter les plats typiques tels que les oreilles de cochon ou la langue de canard (de vrais aventuriers sont nés !). Après ce repas, Éric nous emmène faire le tour de Wenzhou en passant par un grand marché. Les habitants étaient toujours aussi surpris de nous voir, nous prenaient en photo sans réelle discrétion… mais cela nous fait plus rire qu’autre chose finalement ! Nous nous quittons ensuite, fatigués mais heureux de cette journée pleine d’émotions.
19h : tout le monde est lavé, Qin nous rejoint pour nous emmener sur NanTang Street de nuit (oui la nuit tombe très tôt ici). Découverte de la vie nocturne et moderne de Wenzhou : cours de danse, footing, musique, skate, bmx, building illuminés, aviron traditionnel… une multitude d’activités et notamment celle du karaoké qui nous a valu un petit tour sur scène pour chanter Céline Dion devant des Chinois ébahis n’hésitant pas à sortir de quoi nous filmer (encore une fois…). Un vrai moment de rigolade et de partage avec la population et le groupe.
21h30 : les ventres commencent à gronder, chacun se disperse en petits groupes pour faciliter la rapidité du dîner, nouilles pour certains, riz et sushis pour d’autres. Et au dodo pour attaquer la première journée de stage le lendemain !

Assas Chine 2018

Découverte de l’acupuncture

Jour 4

Fini les vacances, le réveil d’étudiant sonne pour un départ à 7h45 de l’hôtel. Direction l’hôpital où nous sommes attendus pour visiter les lieux. Rapide aperçu de l’ambiance : 3000 lits, 10000 personnes par jour, 100 docteurs, 5 minutes par patients… et tout ça pour un seul bâtiment ! Tout est informatisé, aucun papier ne circule. Le patient voit le généraliste qui lui prescrit une ordonnance directement envoyée à la pharmacie. Le patient descend, aperçoit son nom sur le tableau pour attendre son tour, prendre ses médicaments et repartir. Impressionnante rapidité en lien avec la nombreuse population ! Cependant la relation soignant/soigné laisse à désirer.
Gao nous emmène ensuite dans le département de rééducation où nous visitons les différents lieux pour l’acuponcture et le travail des kinés.
Courte matinée finie, retour à l’hôtel vers 10h. Repos, lecture, courses, chacun s’occupe selon ses envies.
14h reprise à l’hôpital universitaire par un cours sur l’acuponcture et le massage dirigé par Jiang Shonghe. Initiation aux méridiens, au Yin Yang, aux acupoints (points d’acuponcture), au Tuina (massage traditionnel chinois). Suite à ce cours nous prenons conscience de la précision, de l’importance et de la spécificité de ces techniques dans la médecine chinoise.
Fin de journée scolaire pour continuer à se balader dans Wenzhou, découvrir de nouveaux parcs, de nouveaux lieux pour déguster du thé et pour rencontrer des Chinois toujours aussi touchants et accueillants. Certains tentent la piscine, accompagnés de Qin, plutôt agréable pour se dépenser ou barboter au soleil. Seul particularité : les chinois n’ont pas de vestiaire et se douchent entièrement nus… Et oui Camille c’est bizarre de se doucher en maillot de bain !
Merci Qin pour le diner : livraison directe dans les chambres pour partager de nouvelles saveurs, écrevisses au curry, riz, légumes, raviolis, bouillon, œuf au thé, porridge au riz… Un vrai festin de roi pour clôturer cette journée en groupe.

Stage kiné en Chine 2018, que du bonheur

Assas Chine

15 étudiants de premier cycle, sont partis en Chine pour un stage d’un mois à la découverte de la médecine traditionnelle chinoise. Ils sont accompagnés par Sylvie Lapierre, enseignante à l’IFMK Assas qui connaît la philosophie et les techniques de cette médecine millénaire.

Au cours de ce stage qui aura lieu à l’Hôpital de Wenzhou, les étudiants bénéficieront de cours théoriques sur les grands principes de l’acupuncture. Ensuite, ils observeront les applications concrètes sur les patients. Ils auront l’occasion d’observer la dimension culturelle du soin avec une grande implication des familles dans la prise en charge des aînés ou des enfants.

Ils découvriront enfin, le fonctionnement de l’Hôpital de Wenzhou qui accueille plus de 10.000 patients par jour.

Le groupe se rendra également à Shanghai, la ville-monde, pour une semaine de vacances.

Stage kiné, médecine traditionnelle chinoise, gastronomie, culture : que du bonheur pendant un mois.

Bon séjour à tous!

Revisitez les témoignages du séjour en Chine :

Séjour 2015

Séjour 2016

Séjour 2017

Assas, opening out to the world

 

 

1 2 3 62