Le Semi de Paris raconté par les étudiants podo

semi de paris podo

Le dimanche 5 mars 2017, il n’y avait pas que nos étudiants kinésithérapeutes à participer à l’encadrement du Semi-Marathon de Paris (lire ici) : les étudiants en pédicurie-podologie de l’IFPP y étaient aussi. À eux la parole…

Une super expérience !

Très bien accueillis par les laboratoires Asepta Sport Akiléine, nous avons disposé de tout le matériel nécessaire pour une bonne prise en charge des sportifs.
Malgré les intempéries, les coureurs sont restés motivés et nous avons pu participer à leurs soins dans une très bonne entente. La coopération entre les intervenants de différentes professions (kinésithérapie, pédicurie-podologie) et des différentes promotions était le mot d’ordre.
Nous avons pu découvrir un autre aspect de notre futur métier dans un environnement extérieur peu familier. Au cours de cette journée, nous avons pris soin de coureurs de différentes nationalités. Nous avons réalisé des étirements et des massages appliquant ainsi nos cours théoriques, prodigué quelques conseils concernant leur préparation physique, le type de chaussures le plus adapté à leur course ainsi que des conseils qui nous semblaient primordiaux au sujet de l’entretien de leurs pieds (tannage, hydratation…).
Ce fut une journée très enrichissante dans la découverte d’une autre façon de pratiquer avec des patients qui nous ont permis d’élargir ou d’approfondir notre champ de compétences. Nous avons passé un très bon moment d’échange de savoirs, de partage des techniques, le tout dans une ambiance chaleureuse et familiale nous donnant envie de participer à d’autres événements de ce type.

Sandra, P1


Un vrai combo gagnant !

Par ce jour de pluie une grande foule se presse près du château de Vincennes. Les métros sont bondés. Chacun ses baskets, celui-ci vient courir avec son chien, ceux-là entre amis, ceux-ci en couple, ou en groupe.
Oui, aujourd’hui, c’est le Semi-Marathon de Paris. 3,2,1 le départ est lancé. Au sein d’un grand hall rempli de tables, d’élèves pédicures podologues et kinésithérapeutes, supervisés par leurs formateurs, on s’occupe des derniers préparatifs. M. Beaumont, le directeur de l’IFPP d’Assas, nous fait une dernière démonstration des différents étirements. Les boîtes de pansements et les produits désinfectants sont en place. Et déjà le premier coureur arrive sous les applaudissement de la salle entière. Il aura le privilège de choisir sa table. Puis, rapidement, les coureurs devenus patients s’enchaînent. Les soins se succèdent sans se ressembler : beaucoup d’étirements musculaires, quelques phlyctènes (ampoules) à traiter, des pansements, parfois des personnes en état de choc – ayant gardé leurs vêtements humides, ils sont tremblants. On leur demande alors de se changer, de se sécher, on leur offre une boisson chaude et une couverture de survie avec la surveillance de vrais secouristes. Le service offert est une véritable plus-value pour l’organisation du Semi-Marathon. Les élèves pratiquent leurs soins et les coureurs en bénéficient.

Aurélien, P1