Chine

Assas-Web

Depuis 2009, l’Ecole encourage la mobilité internationale des étudiants dans le cadre des stages, une mobilité qui fait l’objet d’un contrat signé entre l’étudiant, l’école et l’institution d’accueil. 

La reconnaissance de cette mobilité s’appuie sur la prise en compte du stage à l’étranger dans le cadre de la formation. L’expérience interculturelle est également valorisée à travers l’exploitation des données de stage lors du retour à  l’école ou à travers des exposés et des blogs.

L’Ecole a signé un accord de coopération avec l’Université Médicale de Wenzhou, qui permet aux étudiants (dans la limite des places proposées par le CHU de Wenzhou), de partir sept semaines en Chine. Voici leur témoignage.

Consultez également le témoignage de Julien Cramet, enseignant accompagnateur du séjour en Chine en 2014 et en 2015.

Lisez l’interview de Julie, 5 leçons chinoises sur la dimension culturelle du soin.

Suivez le séjour en Chine 2016 jour par jour. 

La découverte de la médecine traditionnelle chinoise

MTC-pour-Web

Dans le cadre d’un accord de coopération entre l’Ecole d’Assas et l’Université Médicale de Wenzhou (Chine), nous sommes cinq étudiants de deuxième année (Adrien, Albin, Anne-Claire, Léontine et Parcheco) partis effectuer un stage de sept semaines à l’hôpital de cette ville, située à 400 Km. au sud de Shanghai. Nous étions accompagnés en juillet par M. Julien Cramet, enseignant en première année et en août par Shotaro Tachibana, enseignant en deuxième année.

Les cinq premières semaines de stage nous ont permis de découvrir, à travers des cours théoriques, de l’observation et de la pratique, la culture chinoise et plus particulièrement, la médecine traditionnelle chinoise (MTC).

Nous avons pu apprendre les bases de l’acupuncture, du Tuina (massage chinois), les techniques du cupping, de la moxibustion ou encore du scrapping. Nous avons pu apprécier leurs applications en rééducation. Le massage chinois a été une réelle découverte pour nous, notamment pour soulager la douleur, bien que ce type de massage soit en lui-même très douloureux !

Nous avons pu observer que les médecins traitaient les patients à l’aide de nombreuses plantes médicinales, ayant chacune des vertus différentes. Nous avons découvert que la médecine traditionnelle chinoise est utilisée le plus souvent, à but préventif.

Un service de rééducation encore très récent

Les deux dernières semaines de stage ont été consacrées à la réhabilitation en physiothérapie. Nous avons alors pu comparer la rééducation proposée aux patients en Chine à la pratique quotidienne des masseurs-kinésithérapeutes en France.

Si la rééducation en Chine est assez similaire à celle pratiquée en France, nous avons pu remarquer que les thérapeutes exerçaient plus prudemment, essentiellement des mobilisations actives et passives. Ceci s’explique certainement par la récente mise en place du service de rééducation qui date d’une dizaine d’années. Certaines techniques, souvent utilisées en France, ne sont pas connues, telles que les mobilisations spécifiques, les exercices de proprioception et RNSM par exemple. La kinésithérapie respiratoire n’est pas pratiquée.

En revanche chaque physiothérapeute a les connaissances pour exercer le métier de kinésithérapeute, ergothérapeute et orthophoniste. La plupart des patients sont atteints de pathologies très sévères (syndrome cérébelleux, hémiplégie, traumatisme crânien, fractures sévères diverses).

Nous avons pu aussi observer et apprendre de nombreuses manipulations spécifiques à l’articulation temporo-mandibulaire.

Nous avons été invités à assister à des opérations

Opération-Chine-Web

De plus, nous avons eu la chance d’assister à des opérations tout aussi intéressantes les unes que les autres : opération d’un bébé de quatre mois atteint d’hydrocéphalie, opération de la main droite suite à une fracture, greffe de peau sur une jambe, opération des yeux, accouchement par césarienne.

Notre temps libre a été rythmé par différentes découvertes : visite de l’Ile de Wenzhou, randonnées dans les montagnes entourant la ville, apprentissage du Kung-Fu, cours de mandarin, initiation à la calligraphie, découverte de la gastronomie chinoise. Enfin, un séjour d’une semaine à Shanghai nous a permis de sentir la force du dynamisme économique et culturel chinois.

Cette expérience a été immensément enrichissante pour chacun d’entre nous. Nous avons découvert un système de santé très différent du notre ne serait-ce qu’au niveau du flux des patients. Nous avons été accueillis par des personnes extrêmement chaleureuses qui se consacrent entièrement à leur métier et à leurs patients.

Le stage nous a donné envie d’approfondir toutes les techniques rencontrées. Il restera un moment fort de notre formation à l’IFMK Assas.

Léontine ROUX, étudiante de K2 2014-2015