Le métier de kinésithérapeute

Le métier

ostho-kin

Le masseur-kinésithérapeute réalise, de façon manuelle ou instrumentale, des actes fixés par décret, notamment à des fins de rééducation sur prescription médicale, dans le but de prévenir l’altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu’elles sont altérées, de les rétablir ou d’y suppléer.
Après un examen clinique et un bilan-diagnostic kinésithérapique, le masseur-kinésithérapeute établit un programme de soins en choisissant les actes et techniques les plus adaptés à chaque patient.

A l’heure actuelle, plus de 75 000 masseurs-kinésithérapeutes exercent en France, dont plus de 48 % de femmes (source DREES / Mars 2012).

Une profession scientifique, technique et sociale

Le métier de masseur-kinésithérapeute se trouve à l’intersection de deux grands domaines :

  • le domaine scientifique et technique :
    le masseur-kinésithérapeute met en oeuvre une démarche scientifique qui engage sa responsabilité, morale et juridique, dans la technique utilisée pour soigner son patient.
  • le domaine social :
    A l’écoute de ses patients et de leur entourage, le masseur-kinésithérapeute est amené à établir avec eux une relation de confiance.

Quel type d’exercice choisir : libéral ? salarié ?

téléchargement

Le masseur-kinésithérapeute peut choisir un exercice libéral ou salarié (à l’hôpital par exemple) : il y a pénurie de professionnels dans les deux secteurs. Le masseur-kinésithérapeute peut également choisir de travailler dans des clubs sportifs, ou dans le domaine humanitaire (dans le cadre d’associations telles que Kiné du Monde ou Handicap International).

En libéral, vous pouvez choisir d’être :

  • remplaçant : vous travaillez à la place d’un professionnel. Vous vous occupez temporairement de ses patients (par exemple pendant des vacances ou un congé maternité) et celui-ci vous reverse un pourcentage des honoraires perçus. Beaucoup de jeunes professionnels font ce choix à la sortie de l’école afin de diversifier leur expérience sans pour autant investir financièrement.
  • assistant (ou collaborateur) : vous travaillez au sein d’un cabinet appartenant à un masseur-kinésithérapeute, généralement surchargé de travail. Le titulaire du cabinet met à votre disposition le local, le matériel et bien sûr la patientèle. En contrepartie de cette mise à disposition, vous lui versez une indemnité calculée suivant un pourcentage préalablement défini.
  • associé : vous investissez dans une partie d’un cabinet avec un ou plusieurs autres professionnels. Par un contrat, vous établissez les clauses qui définissent cette association.
  • propriétaire : soit en achetant le cabinet d’un professionnel, soit en achetant des locaux, du matériel et en « posant votre plaque ». Dans le deuxième cas, la période d’installation est plus longue puisqu’il faut prendre le temps de se constituer une patientèle.

Il existe d’autres approches en développement :

  • les cabinets paramédicaux : ils réunissent plusieurs professionnels de santé (un masseur-kinésithérapeute, un pédicure-podologue, un orthophoniste…) et offrent une approche pluridisciplinaire, plus globale.
  • le réseau de santé : il est constitué de professionnels de santé libéraux et a pour but de favoriser l’accès aux soins, la coordination et la continuité des prises en charge. Les membres du réseau bénéficient ainsi des expériences de chacun et d’un partage des savoirs.

Continuer à se former

Parce qu’il est un acteur important de la politique de Santé, le masseur-kinésithérapeute se doit d’être capable de répondre aux évolutions de son secteur d’activité et aux besoins de ses patients. La formation continue a pour vocation de permettre aux professionnels de maintenir à un haut niveau les compétences acquises et développées depuis l’obtention de leur diplôme d’Etat.

L’offre en formation continue est variée : vous pouvez opter pour des sessions de formation courtes, sur quelques jours ; ou vous inscrire à un diplôme d’université (DU) : pour en savoir plus sur les formations proposées par ASSAS FORMATION CONTINUE, cliquez ici .

Les masseurs-kinésithérapeutes peuvent également entreprendre une formation de Cadre de santé. La formation se déroule sur un an. L’obtention du diplôme de cadre permet de devenir enseignant en institut de formation et/ou d’occuper un poste d’encadrement dans un service.