Erasmus+ kiné à Comillas Madrid

Erasmus kiné Juliette

Juliette, étudiante en troisième année kiné à l’Ecole d’Assas, est partie en mobilité Erasmus+, dans le cadre d’un partenariat avec l’Université Comillas. Voici son témoignage.

Je suis arrivée à Madrid quelques jours avant le début du stage, et j’ai été très bien accueillie par Maria Galán à l’Université Comillas, qui a veillé à ce que le début de mon Erasmus se passe bien.

Erasmus kiné JulietteJ’ai pu assister à la première semaine de cours. Ceux-ci m’ont paru bien organisés, les matières sont mieux délimitées et, la promotion étant plus petite, il est plus facile de faire des cours interactifs. En revanche, les stages ne commencent qu’en troisième année. Là, le système français me semble plus adapté : commencer les stages en première année donne du sens à ce que l’on apprend en cours, cela permet de voir le fonctionnement des services, de découvrir le métier, bref, de favoriser l’acquisition des connaissances.

La kinésithérapie est différente en Espagne, je suis arrivée le premier jour dans une immense salle de rééducation qui m’a paru très impersonnelle et qui ne favorisait pas l’échange entre le kiné et le patient. Mais, finalement, l’organisation y est plus facile : il y a des personnes dans la salle qui rangent les coussins et les instruments, changent les draps, font les transferts lorsque cela est nécessaire. Cela permet au kiné de ne pas avoir à le faire et de pouvoir se concentrer sur la rééducation. Le kiné peut facilement prendre plusieurs patients car les tables de massages sont dans la même salle, il est donc plus facile de passer d’un patient à l’autre. Le fait de voir d’autres patients faire leurs exercices pousse tout le monde à travailler dur. Les patients ont l’air plus acteurs de leur rééducation qu’en France.

Je suis partie seule à Madrid, ce qui m’a permis de parler uniquement espagnol : j’ai donc progressé très vite ! C’est la meilleure option lors d’un Erasmus pour s’imprégner de la culture et parler la langue.

Erasmus Assas Juliette

L’Hôpital du 12 Octobre – Madrid

J’ai pu en outre prendre des cours d’espagnol (adaptés à mon niveau) à l’université, cela m’a permis de reprendre quelques bases et d’apprendre des subtilités de langue que l’on n’aborde pas lors des cours de collège/lycée. La prof était géniale et nous parlait d’endroits où sortir le week-end qui n’étaient pas dans les guides.

Mon Erasmus a été une expérience fantastique ! J’ai rencontré des gens, découvert une autre culture, une autre façon de travailler… Je repartirais faire un stage à l’étranger sans hésitation !

Juliette, K3 2017-2018

Cette mobilité a été financée par les fonds Erasmus+ de l’Union Européenne.